Comment fonctionne le marché des Terres Rares ?

Un marché de l’Offre et de la Demande aux règles strictes

Les Terres Rares, contrairement au marché de l’or et du pétrole, ne possèdent pas d’instruments de régulations boursiers ou étatiques. C’est un marché privé restreint aux professionnels et régulé uniquement par la loi de l’Offre et de la Demande.

Les prix sont communiqués par les principales mines mondiales, représentant les principaux acteurs de Terres Rares en l’occurrence les mines chinoises qui bénéficient d’un monopole sans égal sur le marché. Les Terres Rares sont vendues par lots sous différentes formes (oxyde ou métal) avec une pureté avoisinant les 99%. Une pureté en dessous de 99% justifie un prix plus faible.

L’année 2009 a marqué un tournant pour le marché des Terres Rares. La courbe des prix s’était élevée vers les sommets avec le début de l’ère informatique et de l’électronique grand public et de la production de masse à l’échelle mondiale.

Une demande soutenue grâce à la révolution digitale

Plus récemment, en entrant dans l’ère d’Internet, des systèmes d’informations et du High-Tech, l’Humanité vit l’une des révolutions les plus signifiantes de son Histoire depuis l’invention de l’imprimerie. En effet, ces métaux appelés “Terres Rares” sont aujourd’hui indispensables à la fabrication de nos smartphones, ordinateurs et autres tablettes tactiles. Mais à ce jour, il n’existe aucun substitut pour satisfaire la demande des fabricants pour l’ensemble de ces produits que chacun de nous utilise au quotidien.

En 2011, les prix des 17 éléments formant les Terres Rares pour la production d’aimants, de fibre optique, de smartphones, de voitures électriques, de batteries aux hautes performances et d'éoliennes ont atteint un pic -les prix ont été multipliés par 25- ce qui a donné des sueurs froides aux principales entreprises opérant dans le secteur.

La demande pour les Terres Rares n’a depuis cessé d’être croissante. La production en 2010 a été estimée à 134.000 tonnes par an pour une production mondiale de 124.000 tonnes. La moyenne du déficit est donc de 40.000 tonnes/an. La Chine est le principal producteur de Terres Rares à hauteur de 90%. Le Japon, suivi des U.S.A. puis de L’Europe en sont les principaux consommateurs.

L’avenir du marché des Terres Rares

La demande mondiale progressera d’année en année. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer l’équipement High-Tech de son propre foyer et surtout son renouvellement. Dans ce schéma, la Chine maîtrise l’ensemble de la chaîne de production - de l’extraction à l'approvisionnement - ce qui lui donne un avantage concurrentiel durable, si ce n’est le monopole, en termes d’exploitation et d’expertise.

Quand de nouvelles mines sont et seront découvertes dans le monde, les seules entreprises disposant de l’expertise nécessaire pour l’exploitation seront chinoises et seront aux Terres Rares ce que Total, Shell et B.P. sont au pétrole.

Read 6542 times
Rate this item
(5 votes)

Catalogue Terres Rares

Nous Contacter

Global Metal  | Toutes nos adresses
T: +33 (0)9 70 71 34 12 F: +33 (0)1 48 96 77 86 This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
A: 2 Avenue Henri Barbusse, 93 000 Bobigny, France